28 septembre 2008

Parce qu'il est temps...

enterrement

Parce qu'il est temps d'offrir une sépulture chrétienne à ce blog qui sent le sapin depuis maintenant bien trop longtemps. Le laisser mourir ainsi en terre païenne... Je préfère y mettre le point final (Même si de près ou de loin ça ne changera pas grand chose...)

Ravalez vos lamentations et vos pleurs cependant, parce que je déteste les pleurnicheries, et aussi qu'il est problable que les matières en décomposition de ce feu blog soit le fertile compost de prochaines aventures, vers lesquelles cette page bien sûr vous accompagnera.



497431
J'ai failli oublier, pour les mauvaises odeurs...


Posté par Baron Ours à 00:49 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Parce qu'il est temps...

    Sanctus, Sanctus, Sanctus, Domine Deus Sabaoth; pleni --sunt coeli et terra gloria tua.
    Hosanna in excelsis.
    Benedictus qui venit in nomine Domini.
    Hosanna in excelsis

    Posté par lefevre, 29 septembre 2008 à 20:18 | | Répondre
  • merci pour le sapin magique!

    parce que ca commencait a chlinguer severe par ici. On attends les prochains gribouillages. J'attends...... Titititi...... Bim bam boum........ Bon..... Bah j'attends hein........ Ouais....... Je reste la, pepere...... Ok........ Zzzzzzzzzzzzzzzzz zzzzzzzzzzzzzzz zzzzzzzzzzzzz........

    Posté par Chouben, 03 octobre 2008 à 12:45 | | Répondre
  • Petite mort... toujours trop précoce!

    "Le directeur du CRABE avait comme un gout de suie dans la bouche, une odeur de cendre aux narines, les membres engourdis par le froid, une idée obcedante en tete et un mot qui lui echappait.

    Le fil des evenements defilait devant ses yeux, il trouvait que c'etait mauvais signe.

    Les services et departements avaient fermés petit à petit, ses collaborateurs l'avaient quitté un à un. Il était surpris puis résigné de se rendre compte que plus les pertes s'accumulaient, plus on s'habituait à faire sans, mais il trouvait que c'était mauvais signe.

    C'est comme s'il l'avait toujours su, le scandale diminuait, il semblait accepter, seul ça semblait plus facile, mais il trouvait que c'etait mauvais signe.

    Il avait instinctivement trouver refuge au plus profond des archives qu'il relisait avidement. Le noir fait, le froid gagnant, les bateries epuisées, la derniere allumette consumée, il avait été reduit à enflammer les notes deja relues pour continuer la lecture à une lumière vacillante. Il lui fallait accélerer sa relecture, le temps allait lui manquer, la lumière l'attirait, comme s'il s'y confondait, il trouvais ça mauvais signe.

    Dans le noir total l'ennuie se ferais mortel. Le besoin de laisser une trace se faisait etoufant. Il trouvais ça mauvais signe.

    Il avait ecris sa derniere note à l'imparfait, et meme à la troisieme personne. Il trouvais ça mauvais signe.

    Un mot lui echappait, il avait oublié de quel nom il signe..."

    Posté par P4 Nègre7, 04 octobre 2008 à 15:08 | | Répondre
Nouveau commentaire